Entretiens

 

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Le livre représente certaines de mes expériences vécues, ainsi qu’un message d’amour reçu dans mes rêves ou pour certains en voyage Astral etc... Il est aussi selon mon ressenti écrit, pour l’eveil de la conscience, l’unité de l’humanité et le partage.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Mes sources d’inspirations sont mes rêves d’enfants qui sont si réels, des instants de grâce vécus que je souhaite partager.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Aucun livre ne m’a donné envie d’écrire, ce sont uniquement mes sources d’inspirations précédemment décrites.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

En trois mots : Amour, passion, partage.

5. Quelle est votre citation favorite ?

Heureux sont ceux qui redeviennent comme des enfants, hériteront le royaume des cieux...

6. Quel est votre mot préféré ?

Amour.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

J’écris souvent la nuit quand je me souviens de mes rêves où vit un moment intense.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

Je n’aurais aimer écrire aucun livre, le passé est déjà loin, car chacun met son grain de sel dans sa vie.

9. Stylo ou clavier ?

Je préfère écrire au stylo plume.

10. Le mot de la fin ?

Unité.

AVIS ÉDITEUR : 

Un récit humain et vrai, racontant avec sensibilité mais sans sensiblerie le combat quotidien contre les petites choses de la vie d’une jeune femme ordinaire. Tout en spiritualité et en philosophie.

 

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Il s’agit d’un roman mettant en scène une femme trentenaire vivant sur la Côte d’Azur de nos jours. Elle fait sa vie, insouciante, jusqu’au jour où tout bascule. À cause de quoi ? Lisez pour le découvrir.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Les livres bien entendu, mais aussi le cinéma, la musique... L’art en général. Ma propre vie, mes expériences, mon vécu, mes désillusions, mes cicatrices. La nature, les êtres humains, les animaux. Tout peut déclencher en moi l’inspiration. En somme, la vie et le monde m’inspirent au quotidien.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Il n’y en a pas un en particulier. Enfant, on me contait des histoires et on m’offrait des livres. Quand j’ai su lire seule, la lecture était mon activité favorite, je m’y adonnais sans me poser de question, lire est un automatisme. Il n’y a donc pas un livre mais l’ensemble de tous ceux que j’ai lus qui m’ont donnée envie de créer à mon tour une oeuvre littéraire. De faire vivre cette magie que je vivais en lisant à d’autres, en écrivant.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Perfectionniste, empathique, solitaire.

5. Quelle est votre citation favorite ?

Une parmi celles de Sénèque. Impossible de choisir.

6. Quel est votre mot préféré ?

Magnifique.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

C’est le soir, seule dans ma chambre, un casque sur les oreilles écoutant de la musique classique, ou bien en étant dans le silence total, que je suis la plus à même à écrire. J’ai besoin d’être tranquille, isolée, et là les mots s’enchainent, se font et se défont. J’écris jusqu’à ce que je sente un sentiment d’avoir achevé quelque chose. Je ne regarde pas l’heure ni ne vois le temps passer. C’est la nuit que la magie opère pour moi.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

L’alchimiste de Paulo Coelho

9. Stylo ou clavier ?

Les deux. J’ai une dizaine de carnets remplis que je range soigneusement, je griffonne tous les jours. Mais concernant les manuscrits, c’est sur l’ordinateur que je les tapes. Il est plus facile de supprimer, d’aller à un passage puis à un autre, de faire des recherches et de noter de suite ce que l’on a trouver, et puis le volume est plus conséquent, cela me fait moins mal aux mains de taper que d’écrire, car au bout d’un moment mon poignet devient douloureux.

10. Le mot de la fin ?

J’ai réalisé un de mes rêves : publier un livre, mais sans lecteurs ce rêve n’est rien. J’espère donc que des gens apprécieront mon style, ce livre et ceux à venir car je compte bien en publier d’autres et un jour réaliser un autre rêve : vivre de mon écriture.

AVIS ÉDITEUR : 

Un récit humain et vrai, racontant avec sensibilité mais sans sensiblerie le combat quotidien contre les petites choses de la vie d’une jeune femme ordinaire. Tout en spiritualité et en philosophie.

 

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?
Un roman autobiographique de la première moitié du XXème siècle, retraçant l’ascension sociale, à Paris, d'une famille d’émigrés russes.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?
La nature humaine et la géopolitique du siècle dernier.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?
« L’étranger » d'Albert Camus.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?
Curieux. Éclectique. Tenace.

5. Quelle est votre citation favorite ?
Si tu ne sais pas où tu vas, souviens-toi d'où tu viens.

6. Quel est votre mot préféré ?
Apprendre.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?
Le soir jusque tard dans la nuit.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?
« Bonjour Tristesse » de Françoise Sagan, à la même époque.

9. Stylo ou clavier ?
Crayon papier et clavier.

10. Le mot de la fin ?
Il faut savoir écouter, observer et ne jamais cesser d'avoir des projets.

LIRE UN EXTRAIT

AVIS ÉDITEUR : 

Michel Lussey mêle l’émotion au sourire, dans un récit qui saisit, entraîne et porte le lecteur de page en page. Une sincérité spontanée, un humour, une tendresse, une émotion discrète qui en font un livre profondément singulier.

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

« Le Voyage en Occident d’un Singe d’Orient » est le troisième et dernier volume d'une saga en forme de triptyque. C’est le dernier épisode de la traversée de la très longue Histoire de la Chine, envisagée depuis le troisième siècle avant notre ère jusqu’en 2028, une date qui marque l’aboutissement de l’œuvre d’une étonnante Société secrète, le Sanmimeng, veillant sur l’éternité du pouvoir suprême en Chine, des anciens empereurs jusqu’aux derniers présidents. L’unité chinoise est le grand enjeu de ce récit, qui aborde sans hypocrisie ni aveuglement les plus importants soubresauts de l’Histoire, met en scène les plus grands personnages du Pays du Milieu. Le récit de ce troisième volume est plus particulièrement porté par deux personnages aux destins peu communs, Tristan Peiron et Yin Min, un parisien et une shanghaienne que tout sépare, et qui, aux deux extrémités de la Terre sont appelés par le Sanmimeng à une mission sacrée : permettre la réunion des Trois Sceaux sacrés de l’Empire et favoriser le regroupement du peuple chinois divisé par la Révolution et la Guerre. Les obstacles de tous ordres ne cessent de s’opposer à la réalisation de cette mission et les destinées vont enfin se nouer pour espérer réaliser les espérances des anciens Grands Maîtres de la Société secrète du Sanmimeng. Ces trois volumes constituent aussi une sorte de voyage initiatique à travers la Terre chinoise et sa culture.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Mes nombreux voyages à travers toute la Chine,y compris Taiwan, une passion proche de l’amour pour l’Histoire de ce pays et pour l’incroyable richesse de sa culture vivante.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Le Hongloumeng,« le Rêve dans le Pavillon Rouge », une lecture en forme d’éblouissement. Un ouvrage aussi important pour les Chinois que sont (pour les Français) les Misérables + l’Education sentimentale + Madame Bovary + la Comédie Humaine…

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Passion – Internationalisme – Amour de la langue française.

5. Quelle est votre citation favorite ?

Une expression chinoise  en quatre caractères : Men dang hu dui (que les portes s’accordent et que les seuils se correspondent). Tout est dit en matière de relations humaines.

6. Quel est votre mot préféré ?

Clarté.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

J’ai devant mois cinq nouveaux projets…pour l’instant. Ils sont très variés.

Lorsque le thème d’une histoire vient m’habiter, souvent la nuit, je jette une trame en quelques lignes. Puis un fil s’organise, des personnages surgissent pour porter l’histoire (c’est l’histoire qui me pousse). Il faut alors consacrer le temps nécessaire à la recherche, précise, fouillée, exigeante, souvent longue, pour que le récit soit étayé, crédible et accepté par ceux qui savent de quoi il retourne.

Et enfin écrire, avancer, progresser, revenir en arrière, épurer, avancer encore, dans un mouvement incessant de flux et de reflux.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

"L’Arrache-cœur" de Boris Vian.

9. Stylo ou clavier ?

L’un (plan et notes de recherches) après l’autre (rédaction et corrections).

10. Le mot de la fin ?

Aussi modeste et humble soit-elle, il n’est rien de plus grand que la création littéraire, qui donne à celui qui écrit, qui élabore comme un artisan d’art son propre langage, qui donne vie et mort à ses personnages, quelque chose de la toute-puissance d’un dieu. Aussi modeste et humble soit-elle…

AVIS ÉDITEUR : 

Passionné de l’Extrême-Orient, Thierry Daullé nous emmène dans ce troisième opus au cœur de l’histoire complexe de la Chine au XXème siècle. Un ouvrage passionnant et extrêmement bien documenté, qui ouvre des perspectives sur l’avenir de cet immense pays.

Écrivez-nous 2, 3 lignes biographiques.
Jeune suisse qui écrit quelques lignes depuis 10ans pour que les gens puissent s’évader le temps d’une lecture. Je suis une personne qui veut faire partager ses facéties autour de lui.

 Si vous étiez un livre, vous seriez….
Le Seigneur des Anneaux

Si vous étiez une citation
Hasta la Victoria Siempre

Si vous étiez un marque-page
Un post-it jaune carré.

Si vous étiez un discours
Le discours du Che à l’ONU

Si vous étiez une collection
Une collection de pièces de monnaie remontant de l’antiquité à aujourd’hui

 Si vous étiez un papier
Un papyrus

Si vous étiez une bibliothèque
La bibliothèque du Vatican, car je saurai et serai la seule à connaître tous ses secrets.

Si vous étiez une recette
Je serai un ensemble de Tapas, pleins de bonnes choses au milieu de la table ou tout le monde peut piquer et manger ce qu’il veut.

LIRE UN EXTRAIT

AVIS ÉDITEUR : 

Un premier roman fantastique significatif. Une plume riche, un univers foisonnant, des personnages complexes, plongez dans l'univers de l'Alliance !

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

La quatrième page de couverture de mon livre le décrit parfaitement.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Ma vie quotidienne, c'est à dire mes émotions, mes réflexions sur le monde,  mes angoisses,  mon enthousiasme, mes colères, mes passions, mon aspiration à un monde meilleur et à une plus grande responsabilité des hommes, mes lectures, une phrase entendue, la diversité du monde et sa beauté…

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

J'ai toujours aimé les livres sauf les romans. Je préfère les essais,  les livres documentaires, historiques et scientifiques. En fait, je ne peux pas citer un livre. J’ai commencé à écrire une fois en retraite d'une façon impulsive et naturelle. Je n'ai jamais pris la décision d'écrire. L'écriture ne se décide pas, elle s'impose.  Je peux rester 1 mois sans écrire une seule ligne, puis sans que je sache pourquoi j'écris tous les jours.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Anxieux, engagé et heureux.

5. Quelle est votre citation favorite ?

«  La science sans religion est boiteuse, la religion sans conscience est aveugle », Albert Einstein.

6. Quel est votre mot préféré ?

Amour.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Comme expliqué au point 3, ci-dessus,  je me laisse guider par mes émotions et j'écris à n'importe quel moment sans aucune contrainte.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

" Le petit prince ", d'Antoine de Saint-Exupéry.

9. Stylo ou clavier ?

Les deux. Lorsque c'est un clavier, c'est toujours le clavier tactile de ma petite tablette.

10. Le mot de la fin ?

Ecrire, c'est être libre, s'accomplir et mieux se connaître et c'est surtout une façon de dire " je t'aime " en ouvrant son cœur aux autres.

AVIS ÉDITEUR : 

L’humanité est au cœur de ce troisième recueil de Philippe Pauthonier. Exploré dans ses différents aspects, magnifiques ou épouvantables, l’humain révèle à travers ces textes toute l’étendue de sa singularité.

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Mer en silence est un essai qui s’engage à développer plusieurs citations appartenant à différents penseurs et auteurs et qui font référence à des convictions qui nous concerne tous. Le livre s’engage un peu plus concrètement à parler à ses lecteurs et à éveiller certaines de leurs pensées  quel que soit leur état d’âme.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Mes lectures, mes motivations, mes besoins d’écrire…

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Je n’en retiens aucun.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Espoir, motivation et aboutissement.

5. Quelle est votre citation favorite ?

Seul le silence est grand ; tout le reste est faiblesse. D’Alfred de Vigny : La mort du loup, apologue en Alexandrins...

6. Quel est votre mot préféré ?

Merci.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Matin, clavier, relectures abondantes, doûte…

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

Dix petits nègres. Agatha Christie, une intrigue exceptionnelle.

9. Stylo ou clavier ?

Clavier.

10. Le mot de la fin ?

Les essais, contrairement à ce qu’on pense, nous parlent plus qu’on le croit, plus qu’on le sent. Certes l’intrigue est passionnante mais on ne fait que la consommer. L’essai, quant à lui, nous fait penser, nous fait remettre en question certaines choses, nous fait produire et par conséquent nous fait grandir.

LIRE UN EXTRAIT

AVIS ÉDITEUR : 

Partager, réconforter et soulager ; raconter et décrire ; mais aussi créer, innover et écrire. À travers cet essai singulier, Oussama Bentaleb prouve que la jeunesse réserve bien des surprises, et abrite de fascinantes pépites : à nous de leur faire honneur en les lisant.

Si vous étiez un livre, vous seriez….
Celui que j’ose avoir la prétention d’écrire en ce moment. Trouver son chemin, aidé par ceux qui peut-être croiront en lui.

Si vous étiez une citation
Pas assez de talent pour avoir cette prétention.

Si vous étiez un marque-page
Celui de « Drame ensoleillé » me suffit amplement dans un premier temps.

Si vous étiez un discours
Il faudrait remonter dans le passé. Aujourd’hui aucun. Le visuel prend trop le pas sur la profondeur des mots.

Si vous étiez une collection
Aucune aujourd’hui, on ne collectionne plus. On papillonne au grès d’une consommation dépendante d’une communication débridée voir imposée.

 Si vous étiez un papier
Le souhait que l’écrit porté dessus le valorise.

Si vous étiez une bibliothèque
Elle serait trop importante voir coûteuse afin de satisfaire une soif permanente d’apprendre.

Si vous étiez une recette
La recette du bonheur.

Si vous étiez un titre de livre
« L’insoutenable légèreté de l’être » de Kundera.

 

LIRE UN EXTRAIT

AVIS ÉDITEUR : 

Jean-Yves Lamidon conjugue émotion et histoire dans un récit saisissant.

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

La biographie inédite du groupe Magic System intitulée ‘’le mystère 1ergaou’’ révèle le parcours de quatre jeunes garçons. Leur face cachée et surtout cette belle leçon de vie traduite par les valeurs dont ils font preuve.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Pour citer Deepak Chopra, je dirais : ‘’la religion, c’est de croire en l’expérience de quelqu’un d’autre… la spiritualité, c’est de vivre sa propre expérience…". Je m’inspire de mes expériences de vies. Des épreuves que j’ai vécues tout en gardant espoir avec toujours le sourire.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

J’ai toujours voulu partager mes réflexions, mes expériences, mes émotions, mon ressenti. Cela s’est traduit par mon premier recueil d’exhortations paru en 2010. L’écriture est pour moi, un exutoire, une passion.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

AIMER SON PROCHAIN.

5. Quelle est votre citation favorite ?

Va vers ton courage. A te voir, ils s’habitueront.

6. Quel est votre mot préféré ?

Aimer.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

La prière.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

Magic System, le mystère 1erGaou.

9. Stylo ou clavier ?

Clavier.

10. Le mot de la fin ?

Partageons les valeurs. Cet ouvrage, nous en donne l’occasion.

LIRE UN EXTRAIT

AVIS ÉDITEUR : 

Donner un sens à la musique, être un exemple pour la jeunesse africaine et européenne, tel est l'ADN de Magic System. Guillaume Vergès dévoile dans cette biographie les ressorts culturels et sociologiques qui guident le groupe.

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

La Comtesse de Barranquilla c'est l'histoire d'une femme exceptionnelle, d'une riche Américaine qui débarque dans la ville colombienne de Barranquilla où son mari va ouvrir la première usine de Coca-Cola à l'extérieur des Etats-Unis. Nous sommes en 1925. Désorientée, déboussolée par ce qu'elle voit, elle s'interroge. Il est évident que le duc de Worthrop, son mari, va accomplir sa mission et donc s'établir ici. Mais elle? Va-t-elle repartir? Divorcée?
Non. Elle décide de rester, par amour mais aussi par tempérament. Dans sa vie, rien ne lui résiste, pas même ce pays  qu'elle finira par aimer. Elle deviendra sa meilleure ambassadrice, auprès de Roosevelt comme durant la seconde guerre mondiale…

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Les voyages, les rencontres.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Tous ceux que j'ai lus et que j'ai aimés. Proust, Duras entre autres.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Optimisme, volonté, action.

5. Quelle est votre citation favorite ?

Aucune.

6. Quel est votre mot préféré ?

Ça change.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Là aussi ça change, au fil du temps. En ce moment c'est le matin.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

Celui que j'ai été capable d'écrire : La Comtesse de Barranquilla.

9. Stylo ou clavier ?

Clavier.

10. Le mot de la fin ?

Pourquoi pas ?

LIRE UN EXTRAIT

AVIS ÉDITEUR : 

Nicole Gibelin dévoile ici un voyage épique en Colombie à travers le portrait d’une femme déterminée à jouer un rôle dans l’histoire. Vivant et exaltant, son récit témoigne d’une époque incroyable faite d’euphorie et d’insouciance.